Santé : le gouvernement souhaite rembourser certains soins à 100%

Selon des informations du "Parisien", la ministre de la Santé Agnès Buzyn travaille à l'élaboration d'un projet garantissant le remboursement à 100% des soins dentaires, d'optique et d'audioprothèses. e montant de cette nouvelle mesure s'élèverait à 4,5 milliards d'euros. Selon Le Parisien, la ministre de la Santé Agnès Buzyn travaille sur la promesse de campagne d'Emmanuel Macron de mettre en place d'ici 2022 le remboursement à 100% des soins dentaires, d'optique et d'audioprothèses. Vous pouvez chercher plus d'unité dentaire portable sur outil du dentiste.



Aujourd'hui, le projet est seulement en cours d'élaboration, mais il s'agirait d'ores-et-déjà d'instaurer un "panier de soins" comprenant spécifiquement les soins remboursables à 100%. Une mesure qui coûterait près de 4,5 milliards d'euros par an, soit le montant dont s'acquittent chaque année les Français pour acquérir une paire de lunettes - 1,5 milliard d'euros - des audioprothèses - 460 millions d'euros - et pour avoir accès aux soins dentaires - 2,4 milliards d'euros.

Un objectif qui n'est atteignable qu'en partie selon Catherine Mojaïski, présidente de la CNSD - premier syndicat chez les dentistes - interrogée par Le Parisien : "On n'a pas les moyens en France de supprimer le reste à charge sur toutes les prestations". Un "panier de soins" sera également instauré spécifiquement pour les soins dentaires, aussi bien préventifs que curatifs.  

11 milliards d'euros sont dépensés chaque année chez les dentistes. Agnès Buzyn souhaite aujourd'hui qu'ils contribuent concrètement à la suppression du reste à charge annuel de 2,4 milliards d'euros. Les soins de base seront eux mieux remboursés, et le choix sera laissé au patient de choisir des prestations au montant plus élevé à sa charge ou à celle de sa complémentaire. 

Le ministère a engagé des négociations pour mettre en place une nouvelle convention tarifaire entre les professionnels et l’assurance maladie ainsi qu’une nouvelle grille de remboursement des soins. Pour parvenir à son objectif, Agnès Buzyn souhaite que les dentistes contribuent concrètement à la suppression du reste à charge annuel de 2,4 milliards d’euros. Catherine Mojaïski, présidente de la CNSD, premier syndicat chez les dentistes, juge cet objectif irréaliste. « On n’a pas les moyens en France de supprimer le reste à charge sur toutes les prestations », a-t-elle confié au Parisien.








评论

此博客中的热门博文

Hygiène bucco-dentaire : Votre bouche dit tout sur votre état de santé

Intolérance au gluten et ses conséquences sur les dents

Milal Shadrooh, le dentiste britannique qui promeut l’hygiène bucco-dentaire